Chaque année, dans l’industrie du métal, des apprentis font leurs premiers pas dans l’usinage du métal sur des fraiseuses et tours conventionnels. Notre souhait serait qu’ils découvrent alors la performance exceptionnelle de l’usinage quasi-sec – et qu’ils apprennent à apprécier un environnement de travail propre. A notre avis, il est grand temps de modifier positivement le profil du mécanicien dans son ensemble grâce à cette technologie propre et écologique et ainsi de le rendre à nouveau attractif pour les jeunes. Mais l’usinage quasi-sec n’atteint-il pas ses limites sur des machines conventionnelles ? Un test pratique donne des éclaircissements.

Usinage quasi-sec sur des machines conventionnelles

Les ingrédients pour un essai sont peu nombreux : On prend une fraiseuse conventionnelle, un gros bloc d’aluminium et un système Unilube à 2 buses. Dans notre scénario, nous avons utilisé une fraise d’ébauche (fraise à surfacer) ayant un diamètre de 50 mm et équipée de plaquettes réversibles. A l’aide de cette machine, nous avons fraisé un bloc d’alu AlMgSi 0.5 présentant une largeur de 40 mm. La profondeur de passe a été ensuite augmentée sur plusieurs tours.

Données de coupe

Vc = 112 m/min
n = 710 tr/min
ap = 10 mm
ae = 40 mm
Fz = 0,08
Vf = 400 mm/min
Consommation d’huile : 2,8 ml/h

Déroulement du test et challenges

La profondeur maximale de passe (ap) de la plaquette réversible a été atteinte à 10 mm. L’avance par dent (fz) a été ensuite augmentée de façon constante. Puis la puissance de la machine a malheureusement mis fin au test. Avec une valeur fz de 0,1 par dent, la broche a ralenti la vitesse de rotation jusqu’à l’arrêt complet et l’outil a décalé le bloc d’aluminium ainsi que l’étau. Grâce à la microlubrification, il n’y a tout de même pas eu de soudures froides. Après le réalignement de l’étau et un contrôle de l’outil, l’avance par dent a été descendue à 0,08. En ayant cette valeur de fz, on pouvait effectuer sans problème plusieurs passes avec la fraise. La broche atteignait certes visiblement sa limite de charge ; le résultat était cependant parfait. Une des deux buses de lubrification a ensuite été enlevée, juste pour voir – et voyez, à la passe suivante, l’outil s’est très vite arrêté et les plaquettes réversibles montraient des soudures froides très marquées.

Un résultat convaincant

La performance présente toujours une limite – dans le cas présent, elle était limitée par la fraiseuse conventionnelle. Notre expérience montre toutefois qu’avec une lubrification de consommation correctement appliquée, l’outil peut déployer toute sa puissance et souvent même atteindre des vitesses de coupe encore plus élevées. Et cela avec un apport d’huile de seulement 2,8 ml par heure de process !

Cet article de blog vous a-t-il plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter et nous vous informons tous les mois sur les connaissances techniques actuelles en lien avec l’usinage quasi-sec.

Montre une fraise avec alimentation interne en liquide de refroidissement (IKZ) une fois debout, une fois en rotation. Un lubrifiant avec un marqueur fluorescent est utilisé pour cela. Le lubrifiant fluorescent s'éclaire fortement et est clairement visible. Le résultat de la recherche d'Unilube sur la lubrification en quantité minimale. Concepts du futur

Lubrifiant haute performance fluorescent

Bien choisir l’emplacement du contrôle du processus Un contrôle efficace de la microlubrification a-t-il une chance sur les machines-outils ? Peut-on …

Montre un tas de copeaux de métal. Symbole de recyclage efficace des copeaux métalliques avec Unilube. Discussion technique

Recyclage des copeaux métalliques

Méthodes durables, pleines d’avenir et créatrices de valeur pour le recyclage des copeaux métalliques. Tôt ou tard, les copeaux métalliques, …

Montre une couche de glace gelée avec des bulles d'air emprisonnées. Symbole du froid dans l'usinage cryogénique avec Unilube. Concepts du futur

Concept produit de la microlubrification cryogénique

Un usinage cryogénique combiné à une microlubrification : l’idée n’est pas nouvelle et il y a déjà eu diverses études universitaires …

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin