La sécurité du processus avant tout

Nous comprenons les efforts généraux de digitalisation comme le souhait d’aller vers plus de sécurité dans les processus de production, au-delà du développement de nouveaux modèles économiques. C’est particulièrement vrai, selon nous, pour l’industrie de transformation des métaux. Notre hypothèse de base est qu’un processus correct et régulier produit une qualité correcte et homogène. C’est pourquoi, chez Unilube, nous misons fortement sur le process lui-même et sa stabilité. Le contrôle du processus est, par contre, avant tout un facteur de coût, parfois inévitable, et il ne devrait être mis en place que lorsqu’on ne peut faire autrement. Il n’empêche, nous avons testé différentes choses dans le domaine du contrôle de processus – comme par exemple le dosage contrôlé par capteur.

Une quantité dosée contrôlée par capteur

Le dispositif expérimental comprenait un capteur de laboratoire qui surveillait la position de la tige de piston (cf. Figure 1), respectivement sa course. Le signal obtenu permettait d’enregistrer de façon précise aussi bien la quantité dosée que le nombre de cycles de dosage. Les résultats étaient plausibles et très intéressants. Comme on avait choisi un capteur compact, cette technique de capteur pouvait aussi être utilisée sans problème pour des systèmes multi-buses. Dès lors qu’il y a un besoin client, rien n’empêche une réalisation du point de vue technique. Une alternative possible moins onéreuse serait le contrôle des pointes de pression, on ne pourrait certes pas surveiller la quantité exacte qui est dosée mais on pourrait surveiller le nombre de cycles déclenchés. Dans cette solution, on est cependant très proche du signal de commande d’une machine, qui a presque la même pertinence.

Figure 1: Dispositif expérimental

Sens économique et non-sens des données :

La grande question de l’équilibre coût/bénéfice se pose toujours très fondamentalement dans l’industrie 4.0. Il est possible de calculer très clairement les coûts, mais beaucoup plus difficile d’évaluer les bénéfices attendus ou de définir les données à récolter, à traiter ou même à enregistrer. Si nous mettons la sécurité du processus en première place, notre conseil quant à la microlubrification est le suivant : « Le contrôle du processus devrait être réalisé directement via le signal de commande de la machine. Il est par ailleurs absolument impératif de contrôler le niveau du réservoir de lubrifiant. Mais l’élément le plus important pour une très haute sécurité du processus réside dans l’utilisation conséquente d’outils lubrifiés de l’intérieur. » Ainsi, on atteint un maximum de sécurité dans le processus et on comble en même temps les attentes de l’industrie 4.0 – sans parler de l’amélioration de la rentabilité qui est obtenue dans le domaine de la durée de vie des outils et du temps d’usinage grâce à l’usinage quasi-sec. Le client obtient ainsi également une vraie plus-value quantifiable.

Figure 2: Signaux de mesure comprenant 11 cycles avec un débit différent

Cet article de blog vous a-t-il plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter et nous vous informons tous les mois sur les connaissances techniques actuelles en lien avec l’usinage quasi-sec.

Montre une fraise avec alimentation interne en liquide de refroidissement (IKZ) une fois debout, une fois en rotation. Un lubrifiant avec un marqueur fluorescent est utilisé pour cela. Le lubrifiant fluorescent s'éclaire fortement et est clairement visible. Le résultat de la recherche d'Unilube sur la lubrification en quantité minimale. Concepts du futur

Lubrifiant haute performance fluorescent

Bien choisir l’emplacement du contrôle du processus Un contrôle efficace de la microlubrification a-t-il une chance sur les machines-outils ? Peut-on …

Montre un tas de copeaux de métal. Symbole de recyclage efficace des copeaux métalliques avec Unilube. Discussion technique

Recyclage des copeaux métalliques

Méthodes durables, pleines d’avenir et créatrices de valeur pour le recyclage des copeaux métalliques. Tôt ou tard, les copeaux métalliques, …

Montre une couche de glace gelée avec des bulles d'air emprisonnées. Symbole du froid dans l'usinage cryogénique avec Unilube. Concepts du futur

Concept produit de la microlubrification cryogénique

Un usinage cryogénique combiné à une microlubrification : l’idée n’est pas nouvelle et il y a déjà eu diverses études universitaires …

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin